Port Royal des Champs

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Port Royal Port Royal Aujourd'hui

Le site de Port-Royal des Champs, aujourd’hui

Port Royal des Champs est situé en Yvelines, près de Paris, au confins de la commune de Magny les Hameaux et sur les pentes de la Vallée de Chevreuse.

Port Royal des Champs  est un vaste domaine forestier dans lequel se trouve le site des ruines de l'abbaye de Port Royal des Champs et le site musée national de Port Royal des Champs, composé d'un parc, du musée proprement dit et d'un ancien corps de ferme. Ces deux sites sont traversés par le Chemin Jean Racine qui longe les murs d'enceinte.

La gravure ci dessous montre le site de Port Royal des Champs aujourdhui.

  • Passez votre souris sur les punaises et vous verrez apparaïtre, en bas à droite de la gravure, une petite photographie du lieu.
  • Cliquez sur les punaises et vous verrez apparaître un explicatif du lieu avec la photographie

Bonne visite

Ruines de l’église abbatiale (XIIIe-XVIe siècles) Le pigeonnier (XIIIe siècle) La porterie (XIIIe-XIXe siècle) L'Oratoire-musée (XIXe siècle) La Salle Augustin Gazier (XIXe siècle) L'Etang des moniales Les Cent Marches La Grange à  blé (XIVe-XVIIe siècles) L'Aile Rupricht-Robert (XIXe siècle) Les Petites Ecoles (XVIIe siècle) Le Logis des Solitaires (XVIIe siècle) La Ferme des Granges (XIVe-XIXe siècles) Le Puits de Pascal (XVIIe-XIXe siècles) Les jardins d'utilité Le Verger d'Arnauld d'Andilly Le Parc Le Vivier La Clôture et le Chemin Jean Racine La  Solitude La Tour (XVIIe siècle) plan

 

Les ruines de l'abbaye

De l'ancienne abbaye de Port-Royal des Champs ont été conservés les bâtiments réutilisés pour l'exploitation agricole, principalement l'ample pigeonnier et l'ancien moulin. Les fondations de l'abbatiale ont été remises à jour après la Révolution par le duc de Luynes. Un petit oratoire néo-gothique a été ajouté à la fin du XIXe siècle à l'emplacement du chevet, pour accueillir le premier musée.

La ferme des Granges

La ferme des Granges, située sur le plateau, fut rattachée dès 1709 à Port-Royal de Paris. Vendue à la Révolution, elle est restée en activité jusqu'en 1984, date de son achat par l'Etat. On peut encore y voir l'ancienne grange à blé et un ensemble de bâtiments agricoles des XVIIe et XIXe siècles. Au centre de la cour se trouve encore le puits dit de Pascal.

Les petites écoles

En 1651, les Solitaires de Port-Royal avaient fait construire un logis d'une élégante simplicité destiné à abrite les « Petites écoles ». A la fin du XIXe siècle, les propriétaires du domaine firent construire une aile dans le même esprit. C'est dans ces bâtiments que fut installé le musée à partir de 1962.

Le logis des solitaires

L'ancien logis des Solitaires, situé dans le prolongement des « Petites écoles », doit prochainement être restauré et accueillera la bibliothèque du musée et un centre de recherches consacré au Jansénisme et à l'histoire de la spiritualité.

Le verger et les jardins historiques

Le verger, planté devant les petites écoles, est une reconstitution du verger planté par Robert Arnauld d'Andilly, frère de la mère Angélique retiré aux Champs. Potager, jardin médicinal et bouquetier planté derrière la ferme, évoquent les anciens jardins monastiques.

 


 
Septembre 2014
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

Une gravure

avant-choeur et autel des...