Anousha Nazari
Concerts
Dimanche 28 avril 2024, à 17h00
Anousha Nazari
Anousha Nazari
Site de l'abbaye, Salle Gazier
Concert

Anousha Nazari, mezzo-soprano

Laurianne Corneille, piano

Plein tarif : 20€

tarif réduit : 10 €

Informations : assoaprc@gmail.com / 06.13.08.34.08

Télécharger le programme

photo : Sara Darshaniya

Dimanche 28 avril 2024, à 17h00

Anousha Nazari

ACTUALITES

Évoluant dans un monde où la mélodie est reine, Anousha Nazari, la voix lyrique envoûtante, se joint à Laurianne Corneille, virtuose du piano, pour former un duo harmonieux et unique. Leur symbiose est palpable à chaque note, à chaque soupir. Mêlant subtilement l'élégance des mélodies françaises à la profondeur des mélodies persanes, elles offrent un voyage musical hors du commun, transcendant les frontières et éveillant les âmes. Embarquez pour un périple sonore où la passion et l'art se rencontrent, guidés par deux artistes d'exception.

Camille Saint-Saëns, La Brise

Sheida Gharachedaghi, Bé Sahrā

André Hossein, Caravane

René Lenormand, Tâche d’avoir des danseurs

François Behr, Marche persane

Sheida Gharachedaghi, Freedom

Samin Baghtcheban, Tes deux Tresses

Gabriel Arsaut, Danse persane

Morteza Hannaneh, Hommage à Ferdowsi

René Lenormand,Avant que tu fusses

Albert Ketèlbey, Sur un marché persan

Gabriel Fauré, Les rose d'Ispahan

A. Lemaire, Kadjars-marsch

Augusta Holmès, Chanson persane

Anousha Nazari, mezzo-soprano

Avec un répertoire et une culture fusionnant des influences persanes et européennes, la mezzo-soprano Anousha Nazari tisse une passerelle entre ces deux mondes à travers ses performances.

Née dans la ville de Sâri, au bord de la mer Caspienne, Anousha a trouvé sa voie dans les sonorités des orchestres locaux iraniens. En marge de son évolution musicale, elle a suivi des études d'architecture et a obtenu son diplôme en 2012.

En 2013 et 2014, elle est distinguée par le Prix international du Festival de Musique de Téhéran dans la catégorie chœur. Elle a marqué sa présence dans divers festivals tant nationaux qu'internationaux. En 2014, elle rejoint l'Orchestre symphonique de Téhéran, le plus renommé d’Iran, alors sous la direction du Maestro Alexander Rahbari.

Anousha a décidé de poursuivre sa passion en France en 2016, intégrant la formation de chant lyrique du conservatoire de Cergy-Pontoise, peaufinant ainsi son expertise musicale.

Ayant déjà chanté dans des salles illustres en Iran, telles que le Roudaki Hall, Anousha Nazari a étendu son empreinte aux lieux emblématiques européens, notamment la Philharmonie am Gasteig à Munich, les Beaux-Arts de Paris et l’hôtel de Lauzun.

Elle a collaboré avec des partenaires de renom tels que Sonia Wieder-Atherton, Julie Gayet, Shani Diluka, Laurianne Corneille, Leili Anvar, parmi d’autres.

Son premier album, « Sounds of Ancestors », publié en 2021 par le Samuel Jordan Center for Persian Studies & Culture de l’Université de Californie, est un hommage à ses origines, mettant en avant des mélodies persanes du 20e siècle se mariant avec des vers de grands poètes du monde iranien. La même année, elle contribue au projet musical « 20 Chansons et Berceuses du monde », une collaboration avec Joyvox Éditions et distribué par Sony music, en compagnie de 20 autres artistes internationaux.

Outre ses performances sur scène, Anousha a présenté un cycle de vidéos musicales en partenariat avec des institutions telles que le Théâtre des Champs-Élysées et la Philharmonie de Paris, partageant ainsi son art avec un public plus large, et notamment avec ses pairs en Iran. Une de ses œuvres a été présentée dans la Cour Khmère du musée national des arts asiatiques - Guimet, inspirée des poèmes de Nizami et centrée sur la romance épique entre la princesse Shirin et le roi Khosrow. La même année, elle présente une interprétation poignante de l’Eraclito amoroso de Barbara Strozzi, figure féminine emblématique de la musique baroque.

S'immergeant continuellement dans l'interaction des arts, Anousha Nazari est fréquemment sollicitée pour des initiatives musicales et artistiques en France et en Europe. Elle a été membre du jury pour plusieurs institutions prestigieuses, dont la 160ème édition de la Société nationale des Beaux-Arts et le Global Encounters Festival du réseau Aga Khan Development.

Laurianne Corneille, piano

« Pianiste à l’élégance de jeu stupéfiante » pour Frédéric Casadesus, Laurianne Corneille est une artiste héritière de l’enseignement russe par son Maître Evgeny Moguilevsky, rencontré au Conservatoire Royal de Bruxelles dont elle est diplômée d’un Master d’interprétation et d’une Agrégation d’enseignement.

Depuis ses riches années bruxelloises, son éclectisme l’a poussée autant à improviser au Music Village avec des musiciens de jazz qu’à jouer sur instruments anciens – puisqu’elle a été l’élève de la pianofortiste Claire Chevallier. Elle a par la suite joué sur des instruments historiques rares, comme sur le fameux piano-double Pleyel (avec Cyril Huvé), et travaille toujours avec les compositeurs d’aujourd’hui dont Philippe Boesmans, Claude Ledoux, Jean-Luc Fafchzmps, Karol Beffa, Isabelle Aboulker, Lise Borel.

Elle s’est produite sur des scènes prestigieuses avec des partenaires de renom (Philippe Jaroussky, Dana Ciocarlie, Tristan Pfaff, Gabriel Pidoux, Odile Heimburger, Marielou Jacquard, Fiona McGown, Anousha Nazari…) que ce soit en Belgique à Flagey, au Festival Musiq3, à Bozar, au MIM ; en France au Théâtre des Champs-Elysées, à la Salle Cortot, à l’Institut du Monde Arabe, à l’Abbaye de Maubuisson, au Festival 1001 notes en Limousin, aux Musicales de Normandie, aux Musicales de la Route Cézanne ; en Suisse aux Rencontres Musicales de Coppet en Suisse ; ou en Allemagne au Salon Christophori de Berlin.

Très active dans la défense du répertoire des compositrices, elle est depuis sa création, l’une des interprètes les plus impliquées du Festival « Un temps pour Elles ».

Concernant ses enregistrements, elle est une interprète régulière de NomadMusic, et a reçu en 2020 un très bel accueil critique pour son album solo « L’Hermaphrodite » consacré à Schumann et mêlant littérature et art du Kintsugi. Chambriste recherchée, elle réalise d’autres enregistrements, dont un album intitulé « À la Nuit » dédié à Schubert et Schumann en formation trio (avec clarinette et soprano) paru en novembre 2022 chez le label Indésens /Calliope. Elle a créé le Trio Corneille en 2022, mais soigne également des duos avec, respectivement la soprano Odile Heimburger et la soprano iranienne Anousha Nazari, et avec Leonore Queffélec pour une fantaisie musico-littéraire.

Pédagogue très active, elle enseigne à l’Académie Jaroussky implantée à la Seine Musicale et au Conservatoire de Vanves, et a exercé une activité de rédactrice pour différents webzines.